Asa, la reine de la montagne

Publié: 05/03/2013 dans Musique
Tags:, , , , , ,

Ce soir je voudrais parler d’Asa (prononcer Asha).

Je viens de réécouter son album de 2007 et cet album me fait toujours autant frissonner. Alors je me suis dit : non, il faut vraiment que je poste quelque chose sur elle et sa musique.

Image

Cette jeune Parisienne/Nigériane si simple, si fraîche arrive à me bouleverser comme le faisait (et le fait toujours) Jacques Brel. Ses textes sont d’une force incroyable, sa musique est incroyable, il n’y a pas un seul titre qui ressemble à un autre et c’est tellement riche, tellement différent ! Entre le reggae, folk, soul et blues, elle chante avec une voix, une intonation, un phrasé qui n’appartiennent qu’à elle, et elle nous emmène dans un tourbillon d’histoires puissantes avec suffisamment de douceur pour nous percuter violemment.

Oui, elle me fait penser à Jacques Brel, lorsqu’il nous chante d’un air comique l’histoire de ce Monsieur tout le monde, ivre (À jeun), ou encore la passion de ce jeune homme (Mathilde) pour, au détour d’une phrase, parfois même d’un mot, nous précipiter dans l’horreur de la scène, nous faire réaliser, l’espace d’une seconde figée dans le temps, tout le drame de la situation.

Asa, c’est un peu ça. Je pense notamment au magnifique Fire on the Mountain, qu’elle nous chante de façon généreuse et sereine, et qui nous décrit l’apathie dans laquelle certaines personnes peuvent se trouver face aux événements. On se dit oui, c’est vrai, on devrait moins regarder la télé et tout ça. Et puis là, presque à la fin de la chanson, un vers, juste un, et soudain l’histoire prend un autre sens, terrible celui-là, qui vous glace le sang. Et là, ça réveille, et on n’a plus envie de prendre des résolutions à la ‘nouvel an’, on veut se battre.

Il n’y a évidemment pas que cette chanson qui est fabuleuse. Tous les textes d’Asa – qu’elle a d’ailleurs presque entièrement écrits seule – sont forts, engagés, et pourtant sans hargne ni violence ; c’est pourquoi ils ont la puissance d’un laser.

Franchement, je recommande rarement de la musique ‘d’aujourd’hui’, mais là, il faut qu’au moins cet album d’elle soit dans votre cdthèque. Et vraiment le CD, parce que les textes joints peuvent être savourés à toute heure de la journée, et parce qu’elle a une façon toute particulière de remercier ceux qui l’ont entourée et aidée et que c’est une véritable leçon d’amour.

* * * * *

Publicités

Envie de réagir, de commenter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s