Joséphine Baker et moi

Publié: 27/03/2014 dans Articles divers
Tags:, , , , ,

Aujourd’hui, je vais écrire sur Joséphine Baker et moi.

Pourquoi « moi » ?, me direz-vous. Ou « Pourquoi toi ? » si jamais nous nous connaissons et que nous avons déjà bavardé ensemble…

Parce que cette grande dame m’a tenue dans ses bras alors que je venais de naître, et qu’elle m’a prédit un avenir de rêve. Bon, je viens de réaliser que l’anecdote va avoir tendance à me desservir un peu question bouteille, mais finalement j’assume, je ne fais pas mon âge.

Tout a commencé un fameux jour de mai (je ne vais pas vous donner la date, ce serait inconvenant pour moi), où fraîche et épanouie j’ai fait mon entrée sur Terre, dans un hôpital parisien dont je tairai le nom afin qu’il ne soit pas envahi par les paparazzi. Ce jour mémorable de ma naissance (ne serait-ce que parce qu’on me le rappelle tous les ans), Joséphine Baker visitait des hôpitaux de Paris pour promouvoir son association humanitaire et obtenir des fonds. A moins que ce ne soit pour adopter un autre enfant. Elle eut l’intelligence inouïe de choisir pour commencer sa tournée l’hôpital même où je me faisais les poumons, et poussa le raffinement jusqu’à visiter la maternité. Il va de soi qu’une telle célébrité visitant des endroits publics est toujours accompagnée d’une cohorte de curieux et autres journalistes, et que tout ce beau monde a tendance à être bruyant quand il se déplace.

Ma mère, qui venait d’en baver avec moi et avait opté pour le repos du guerrier, entendant ce bourdonnement de ruche, se dit qu’après tout les distractions étaient rares et qu’elle ne risquait pas grand-chose à mettre un pied dans le couloir. Elle ne poussa pas la témérité jusqu’à me laisser seule (on ne sait jamais, on aurait pu m’échanger) et me prit donc dans ses bras avant d’aller jeter un coup d’œil dans les parties communes.

Et c’est ce moment précis que choisit Joséphine Baker pour se trouver… nez à nez avec ma mère ! Le premier moment d’émoi passé (pour ma mère, surtout), Joséphine s’écria de sa voix la plus exotique : « Mais quel magnifique bébé ! Qu’il est donc adorable ! Qu’il est incroyablement beau ! » (là, je soupçonne ma mère d’en avoir rajouté un peu dans les exclamations), et enchaîna en demandant à ma génitrice : « C’est une fille, n’est-ce pas ? Puis-je la prendre dans mes bras ? ». Ce à quoi ma mère répondit en tendant, hypnotisée, le paquet de couches que j’étais à la fabuleuse chanteuse (et fameuse résistante) à la peau couleur moka. Elle ne se préoccupait plus de savoir si on risquait de me kidnapper. Les journalistes qui entouraient Joséphine Baker commencèrent alors à photographier à tout va la divine tenant le bébé (en l’occurrence, moi) dans ses bras, rythmant les crépitements des flashs de leurs questions et exclamations béates. Moi je commençais à m’échauffer sérieusement, et je manifestai ma désapprobation face à ces cris et lumières de la seule façon qui m’était permise depuis quelques heures : en hurlant.

Ce à quoi Joséphine Baker s’exclama, pleine d’une admiration extatique : « Oh, quelle voix ! Quelle voix ! Elle sera chanteuse, comme moi ! ».

Puis, après une autre série de photos elle me retendit à ma mère, tandis qu’un assistant en profitait pour lui offrir un énorme bouquet de fleurs (qui étaient destinées à Joséphine, mais comme elle n’avait pas de bagage à main…). Ma mère hésita un moment à savoir quel paquet prendre en premier, toute émotionnée d’avoir été touchée par la gracieuse star. Elle obtint à partir de ce moment la conviction profonde que sa fille deviendrait quelqu’un de célèbre.

Voici comment j’ai dû embrasser à un moment donné de ma vie la carrière de chanteuse, parce qu’il fallait bien que je vois si j’allais devenir comme Joséphine Baker. Si vous ne voyez pas mon nom dans les bacs, c’est que je ne le suis pas devenue. Mais j’ai une très belle voix.

Josephine Baker Josephine baker -images

 

 

 

 

* * * * *

Publicités

Envie de réagir, de commenter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s