666 Blagues

Pour débuter l’hiver bien paré(e) : à lire derrière sa fenêtre, près d’un feu, dans la voiture, au café, dans le métro, en attendant son conjoint (sa conjointe), à la sécu, dans son lit…

 

 

– Extrait –
  • Pourquoi les petits rats de l’opéra ont-ils toujours les bras en l’air ? Ne serait-il pas plus simple de mettre les placards à leur hauteur ?
  • En ce moment, lorsque mon téléphone sonne et que je décroche, je n’entends rien. J’ai vérifié dans mon carnet d’adresses si je n’avais pas des amis muets.
  • Si tu écoutes la musique du film « Psychose » pendant que tu prends ta douche, est-ce que tu te laves plus vite ?
  • Le « 100% pur jus », c’est bon ! Mais si sur les packs de lait il était écrit « 100% pur jus de vache ! », est-ce qu’on boirait aussi facilement ?
  • Il paraît que juste avant de mourir, on voit défiler toute notre vie devant nos yeux. Et pour les aveugles, ça passe en braille ?
  • En nage synchronisée, si une nageuse se noie, est-ce que les autres nageuses se noient aussi ?
  • Pourquoi personne n’a inventé de la nourriture pour chien senteur poubelle ?
  • Est-ce que les moutons utilisent le Mir Laine lorsqu’ils sortent d’un orage ?
  • Pourquoi est-ce que les souris dansent uniquement quand le chat n’est pas là ? Écoutent-ils une musique totalement différente ?

***

Comme vous devez le savoir, nous avons tous le droit à une vie privée, selon la Constitution des Droits de l’Homme.

La Cour Européenne a déjà lourdement sanctionné ceux qui essayaient de violer ce droit, dans des précédents célèbres.

En conséquence de quoi, je vous prierais de cesser de fouiner dans mes affaires ou bien je me verrai dans l’obligation de porter plainte contre vous au nom de cette Constitution, pour non respect du droit à la vie privée et harcèlement moral.

Recevez, Monsieur l’Inspecteur des Impôts, mes salutations distinguées.

***

A quoi reconnaît-on un film d’action américain :

1. Un homme qui court dans une ville à découvert ne se fera jamais tuer par quatre horribles assassins lui tirant dessus. En revanche, beaucoup de passants alentours feront d’innocentes victimes.

2. Il y a toujours quelque part une manifestation dans la rue pour que le héros pourchassé par des tueurs puisse s’y cacher.

3. Un homme qui aura rampé dans un conduit d’égout noir et suintant et se sera caché dans une poubelle municipale arrivera à son rendez-vous avec un costume légèrement froissé et une tache sur la joue.

4. Lorsqu’un homme engagé dans une fusillade contre d’autres personnes voit que le chargeur de son revolver est vide, il jette ce dernier. Il sait qu’il en trouvera toujours d’autres sur son chemin. Parfois il a de la chance et il tombe sur un revolver qui peut tirer des balles à l’infini.

5. Un homme en fuite dans une ville de 30.000 personnes se fera toujours repérer par un clochard à l’instant même où il sort de sa cachette. Et ledit clochard sera celui qu’interrogeront plus tard les policiers.

6. La victime fait toujours la bêtise de rentrer chez elle quand elle apprend qu’elle est poursuivie. Elle sait pourtant que l’électricité sera coupée et qu’il y aura un homme un couteau à la main derrière les rideaux de son salon.

7. Quel que soit le montant de la consommation dans un bar, le héro laissera toujours un même billet sur le comptoir et partira d’un pas vif en disant « gardez la monnaie » parce qu’il a vu son ex petite amie traverser la rue de l’autre côté.

8. Un homme sortira toujours précipitamment d’un taxi dès qu’il s’arrête. Le chauffeur de taxi sait qu’un homme pressé ne règle jamais sa course.

9. Lorsque que le héros est encerclé par une bande de tueurs qui veulent lui faire la peau, ceux-ci attendent poliment leur tour en faisant des gestes menaçants le temps pour l’homme d’en mettre un H.S.

10. Un homme prendra les coups les plus violents en se battant contre des ennemis sans broncher, mais ne manquera pas de gémir de douleur quand une femme lui posera un pansement sur la coupure qu’il a au front.

11. Si deux policiers sont amenés à faire équipe ensemble, leurs caractères sont toujours totalement opposés et ils passent leur temps à se disputer jusqu’à ce que l’un des policiers apprenne que le père de l’autre était un alcoolique.

12. Quand un ancien inspecteur est devenu alcoolique, il lui suffit de reprendre une affaire et il est guéri.

 

L’extrait vous a plu ? :

 

Envie de réagir, de commenter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s