Articles Tagués ‘manuel de survie’


Samedi 24 et dimanche 25 août 2013,
deux de mes livres en promo gratuite d’un seul coup !

Oui, j’ai fait fort.

Ce sont le Manuel de Survie à l’… (je vous passe le titre en entier) et – je me suis dit que j’allais oser – mon recueil de poèmes La Faille sans Cri.

Ici :  Manuel de Survie

Manuel-de-survie-web

et là : La Faille sans Cri

 

 

 

Alors ne vous attendez pas à de la poésie pour adulte qui lèche son fond de verre de bière dans une ruelle cradingue. Non, c’est de la poésie de pur adolescent. De l’adolescent bien violent, bien révolté, plein de souffrance et cherchant son air hors de l’eau. Mais pas boutonneux.

Je suis assez attachée à ce recueil car j’ai cherché à donner à chaque poème un deuxième sens, voire plus, ainsi que de la musicalité. Ils se lisent à différents niveaux, parfois intriqués. Certains mots sont des condensés de matière, d’autres de lumière, d’énergie. Bref, j’ai cherché à en dire le plus avec le moins de mots possible. J’espère que je vous ferai voyager.

Le Manuel de Survie, c’est un tout autre style, plutôt satirique (pas satyrique, hein) mais plein d’humour. Les employés devraient s’y retrouver. Et certains patrons aussi. Les plus cools.

Je vais bientôt sortir un autre ebook, une histoire pour enfants parée des illustrations adorables d’une amie japonaise, Leïko. A la rentrée, sans faute. Suivra un recueil de nouvelles d’horreur.

A bientôt !

* * * * *


Le Manuel de Survie… 3ème du Top 100 des gratuits d’Amazon, cet après-midi !

Manuel de survie - 3e du top 100 Amazon

Il y en a donc qui ont réussi à se réveiller de la fête de la veille. 😉

Il est encore gratuit ce soir et demain.

Ce livre ne s’adresse pas uniquement aux employés, qu’on se le dise !

Le téléchargement se passe ici, en cliquant sur l’image :  Manuel-de-surviePour ceux qui n’ont pas de liseuse, il est possible de lire le livre sur ordinateur, smartphone ou tablette en téléchargeant le petit logiciel du Kindle sur Amazon : Logiciel Amazon

* * * * *


Ça y est, le Manuel de Survie… en téléchargement gratuit, c’est aujourd’hui et jusqu’au dimanche 23 juin, sur Amazon !

L’occasion de découvrir les travers de l’entreprise, son langage secret, ses codes et ses kits de survie, le tout agrémenté de dessins humoristiques.

Ce livre ne s’adresse pas uniquement aux employés, qu’on se le dise !

Le téléchargement se passe ici, en cliquant sur l’image :  Manuel-de-surviePour ceux qui n’ont pas de liseuse, il est possible de lire le livre sur ordinateur, smartphone ou tablette en téléchargeant le petit logiciel du Kindle sur Amazon : Logiciel Amazon

Téléchargez vite avant que la fête de la musique ne vous accapare votre soirée ! Et j’espère que mon histoire vous fera rire, c’est le but.

* * * * *


Les lions (mâles) sont assez bizarres, on ne sent pas chez eux le besoin impérieux de survivre à tout instant.

Déjà, quand un lion arrive dans un nouveau groupe, il défie le mâle dominant (normal, la place est chaude) et en cas de victoire, il cherche à bouffer les petits du vaincu. Il n’a pas bien compris que plus on fait des enfants, plus on assure la race. Du coup, la femelle fait genre je couche avec tout le monde et je mélange tous les petits, comme ça l’autre idiot ne saura pas reconnaitre les siens et je pourrai peut-être continuer la lignée.

Deuxièmement, le mâle envoie la femelle chasser à sa place au lieu de surveiller les petits (d’ailleurs, il se pourrait que le Deuxièmement soit un prétexte pour pouvoir mettre à exécution le Déjà).

Pourquoi la femelle doit se taper tout le sale boulot ? Parce que le lion ne peut pas courir comme il veut, avec sa grande crinière qui a tendance à faire parachute ouvert à l’horizontale : « ça va pas, nan ? Je vais pas abimer mon brushing ! » Ce qui ne l’empêche pas de se taper les meilleurs morceaux de gibier avant de laisser le reste du groupe se servir. « Ah, il ne reste plus rien ? Hé ben elles n’ont qu’à retourner chasser ! »

Bref, il ne vient pas à l’esprit du mâle sûr de lui que si les femelles ne mangent pas assez, elles n’auront plus assez de force pour chasser et que si les lionceaux ne sont pas nourris, ils mourront. De là, toutes les déclinaisons symboliques sur les lions.

Bon, d’accord, il sert de gardien du groupe, prêt à faire fuir tout prédateur potentiel (c’est là que la crinière prend tout son sens). Il fallait bien que les femelles lui laissent croire que ça, elles ne savent pas faire…

C'est vrai qu'ils sont beaux...

Allez, c’est vrai qu’ils sont beaux…
Image courtesy of James Barker / FreeDigitalPhotos.net

* * * * *