Articles Tagués ‘science-fiction’


J’ai voulu rajouter à mon blog une page des livres qui m’ont enthousiasmée tout au long des années, que vous pouvez trouver ici : Page Lecture.  Elle est accessible en direct sur mon blog dans le bandeau du haut « MES LECTURES PRÉFÉRÉES ».

Elle est pour l’instant succincte, mais je la complèterai et étofferai mes commentaires à mesure du temps que je pourrai libérer.

Je la mettrai à jour chaque fois que j’aurai trouvé un livre captivant.

Si de votre côté vous avez des lectures passionnantes que vous aimeriez partager ici, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

* * * * *


Mon silence en dit long… Oui, je le confesse, j’ai passé plus de temps à lire ces dernières semaines, qu’à écrire.

J’ai dévoré une bonne dizaine de livres (dont une saga fantastique qui m’a fait acheter les tomes les uns derrière les autres), lu bon nombre de blogs sur l’écriture, ri devant certains conseils et ai été franchement accrochée par certains autres…

C’est une de ces pages de blog que j’ai envie de partager avec vous aujourd’hui : celle de la Revue Solaris, selon eux la plus ancienne revue de littérature fantastique et de science-fiction en français dans le monde.

Cet article est un pur bijou (je sais, je vais leur faire une bonne pub mais on leur dira rien) et je le mets sur mon blog pour être sûre de le retrouver chaque fois que j’en aurai besoin (je commence à être saturée de ‘marque-la-page’). Il vise les auteurs débutants en SF et Fantastique mais franchement, il vaut pour tous les genres.

Il énumère les écueils d’une histoire, les lourdeurs, manque de cohérence, clichés à éviter, les erreurs courantes, … mais mais mais ! également les ingrédients indispensables à tout bon livre. Un bijou, vous dis-je.

Le lien est par ici    –>      Solaris: Science-fiction et fantastique

Son auteur est le fameux Yves Meynard.

Une très bonne lecture à vous !

* * * * *


Je regardais hier des photos truquées absolument démentielles, tellement parfaites que si je n’avais pas su – de ‘source sûre’ – qu’elles étaient montées de toutes pièces, j’y aurais cru. Je ne pouvais déceler le moindre défaut, que ce soit dans la superposition des images, les différences de couleur, les contours, rien.

Je me suis dit que c’était assez effrayant car, en dehors du témoignage de l’auteur de la photo, QUI ou QUOI pourrait prouver dans le futur que ces photos étaient truquées ? Et quand l’auteur sera mort, quel témoignage restera-t-il de la vérité à part des transmissions orales, donc déformatrices par nature ?

S’il le faut, dans des milliards d’années, un type d’une autre planète arrivera sur la nôtre, verra ces photos et se demandera comment un humain pouvait se dédoubler 15 fois, ou capturer le Soleil entre ses mains, ou tenir un mini dragon sur le bout de ses doigts…

Ou peut-être qu’il se dira : ils étaient vraiment nuls, ces homo sapiens, même pas fichus de truquer proprement une photo !

* * * * *