Articles Tagués ‘Divertissement’


Oui, Darwin avait tout faux lorsqu’il a remonté le fil d’Ariane.

Ce n’est pas de sa faute, il s’est laissé influencer par les copains. Au cours d’une folle soirée arrosée de bières au beurre sans alcool, il a follement affirmé que nos ancêtres étaient les chimpanzés. Or, la moitié de notre ADN est identique…

…à celui de la banane !

Je ne plaisante pas, allez voir par vous-même. Darwin a préféré – et on peut le comprendre – bénir des primates plutôt que leur nourriture favorite.

Alors comment ont évolué les bananes pour en arriver à l’Homme tel que nous le connaissons aujourd’hui, c’est-à-dire avec des pouces allongés (pour textoter), des jambes raccourcies (livraison à domicile), des yeux globuleux (pour les écrans) et des oreilles sans pavillon (pour les casques) ?

Elles devaient tout d’abord se libérer du joug des chimpanzés, qui ne l’entendaient pas du tout de cette oreille (ni de l’autre, d’ailleurs). Il en a fallu des peaux de banane sous leurs pieds (c’étaient les bananes kamikazes), des embuscades de purée de banane (les bananes sacrificielles) et des tirs de bananes (les bananes-rocket, plutôt rebelles celles-là) pour qu’enfin les chimpanzés les lâchent et aillent chercher pitance ailleurs.

Alors enfin, les bananes ont pu commencer à se développer. Elles se sont débarrassées de leur peau tachetée – sauf aux endroits stratégiques (1 tiers, 2 tiers) – et ont poussé bien fort pour faire émerger deux pattes arrière et deux pattes avant. La courbure de leur corps leur permit de se mettre debout assez rapidement, la queue faisant office de balancier. À partir de là, un cerveau a bondi et a plongé dans le haut de la banane, qui est devenu la tête de l’Homme.

Banane

Ce n’est qu’à ce moment que sont intervenus les 50 autres pour cent d’ADN propres à l’humain (non, pas avant, ne cherchez pas).

Grâce à ce rétablissement tardif mais ô combien nécessaire de la vérité, nous comprenons mieux aujourd’hui certaines expressions qui auparavant nous offusquaient. Un « Hé, banane, tu vas où, là ? » n’est plus considéré comme une injure, mais comme une évocation sympathique de nos ancêtres !

Je ne peux terminer autrement qu’en vous demandant, en toute sincérité : réalisez-vous que lorsque vous mangez une banane, vous êtes susceptible de freiner l’évolution ?

* * * * *


Belle surprise tout à l’heure en regardant le classement d’un de mes livres – que j’ai mis en gratuit sur cinq jours, petite opération promo – qui arrive :

2e dans la catégorie Santé et Bien-être,

1er dans la sous-catégorie Couple, et

16e dans le Top 100 général des ebooks.

Le livre : « M’aimerais-tu encore si… ? »

Si dessous, la preuve ! 😉

Image

Image

M'aimerais-tu encore si - 1e

* * * * *


A partir de demain, samedi 23 et jusqu’au 27, un tout petit ebook gratuit sur Amazon, léger comme une plume.

Maimerais-tu-encore-si… ?

M'aimerais tu encore si... ?

* * * * *


Ce week-end, opération promo sur mes ebooks : tous à moins de deux euros.

Des livres pour rire, s’amuser, frissonner et apprendre, en un mot : pour décompresser.

Le lien vers ma page Amazon où sont répertoriés mes livres :

Pages ebooks Gisèle Foucher

* * * * *


Un tout petit livre d’humour, léger comme une plume, entre bien dans la catégorie « métamorphose » depuis ma prise de conscience (à lire sur la page « Contenu du blog »).

Sur Amazon, en ebook : M’aimerais-tu encore si… ?

M'aimerais tu encore si... ?

* * * * *


Manuel-de-survie

Pourquoi ne pas s’amuser des déboires vécus en entreprise, de ses codes au second degré, des histoires qui se créent et se défont dans cette micro-société qui nous voit plus que notre famille ?

Le « manuel de survie à l’attention des employés… avant de se jeter par la fenêtre » dépeint avec humour tous ces petits travers, décode le langage d’entreprise et nous livre une histoire croustillante des amours au travail…

Sur Amazon.fr, découvrez le livre en ebook, téléchargeable sur toute tablette et sur PC et Mac.

Achat sur Amazon : Manuel de survie à l’attention des employés… avant de se jeter par la fenêtre