A quoi Pense mon Chat ?

Accueillir un chat dans sa maison est une lourde responsabilité, un vrai défi. Ce guide répond de manière simple à toutes les questions essentielles : Comment bien choisir votre compagnon et l’aider à s’installer ? Comment le soigner et le nourrir correctement ? Comment lui apprendre certaines règles ? Ce guide vous aide aussi à interpréter et décrypter ses attitudes et son caractère : Comment s’amuse-t-il ? Quel est son comportement amoureux ? Pourquoi devient-il agressif ? Peut-il cohabiter avec un autre animal ? Comment vous perçoit-il ? Qu’attend-il de vous ? Le chat aime garder ses mystères. C’est à son maître de savoir lire dans ses comportements, ses besoins et ses désirs. Ce guide vous aidera à vivre au mieux en sa fascinante compagnie !

 

Quelques commentaires de lecteurs

« J‘ai découvert il n’y a pas très longtemps un livre qui s’appelle « A quoi pense mon chat » (de Gisèle Foucher) où il y a plein d’explications sur les comportement des chats et comment on peut résoudre certains problèmes. »  GR

« On apprend beaucoup sur nos compagnons à 4 pattes tout en s’amusant : des conseils pratiques aux légendes sur les chats, tout y est. » AB

 

– Extrait –

 

1e partie : Bientôt un nouveau locataire, ça se fête !

Ça y est, vous avez jeté votre dévolu sur le nouveau compagnon à quatre pattes qui prendra possession (oui, c’est le mot !) de votre maison. Quelques conseils pour un accompagnement en douceur …

  ***

De quel matériel se munir pour s’occuper de lui ?

Vous devez investir dans un minimum d’objets avant d’aller chercher votre futur chat. Il vous faut un bac avec une litière, une pelle, un panier, et votre attirail se complètera d’un griffoir, d’un panier de transport, de brosses en poils naturels et de peignes, d’une pince à guillotine pour les ongles de votre petit félin, d’une lotion anti-parasites, d’un shampoing extra-doux (un shampoing pour bébé peut faire l’affaire) ou super/hyper-protéiné pour démêler les poils longs, d’un collier – avec une partie élastique, et d’un harnais avec une laisse enroulable pour ses ‘premiers pas’ hors de la maison (le harnais est indispensable pour un chat).

La panoplie ne serait pas complète sans quelques jouets, un griffoir, et des accessoires non indispensables mais tellement attirants : un tunnel en tissu, une fontaine à eau, un hamac, … l’imagination n’a pas de limite.

***

Oui, mais que faire si votre petite boule de poils dédaigne malgré tout son bac pour aller uriner sur vos plus beaux tapis, vêtements, ou sur le sac en plastique que vous avez négligemment laissé au sol après avoir déballé vos affaires ?

Il faut savoir qu’un chaton à peine sevré doit apprendre à aller dans une litière, ce n’est pas une action innée chez lui. Étant donné que sa capacité mnémonique est limitée, il faut agir dans la seconde où le chaton s’abandonne ailleurs que dans son bac (vous pouvez anticiper ce moment dans la mesure où le chat gratte en général le sol avant d’uriner). Prenez-le et mettez-le aussitôt dans son bac, autant de fois que nécessaire, en le caressant et en vous servant toujours des mêmes mots pour lui signifier ce qui est accepté : « bien », « c’est bien ! », « là », … Lorsqu’il a fait ses besoins dans le bac, récompensez-le par une caresse ou une croquette. Nul besoin d’actes répressifs (tels que le taper sur le museau ou le lui mettre dans ses déjections), votre chat a une personnalité qui lui est propre et qui doit être respectée, et la manière douce est la seule à adopter envers cet être vivant. Ne le grondez pas non plus en le remettant dans son bac car il aura tendance à rapprocher votre colère – désagréable pour lui – de l’utilisation de sa litière. L’association des deux ne sera pas en faveur de vos beaux tapis !

***

Comment l’accueillir à la maison ?

Maintenant que vous avez le principal en terme de matériel de première nécessité, il est temps d’aller chercher votre petite (ou grande) boule de poils.

Ne faites pas l’erreur d’introduire chez vous votre chat, choisi avec amour, un soir de Noël ou de grande fête, car il va avoir besoin de calme et de stabilité pour pouvoir s’adapter à sa nouvelle demeure. Donc rangez les cotillons et les jouets sonores de bienvenue, il ne vous en voudra pas. Choisissez une période où vous pourrez passer beaucoup de temps avec lui (ou avec eux !) car il aura besoin de présence, et ne soyez pas avare de caresses rassurantes et de jeux inventifs. Le soir, au moment de l’extinction des feux, parlez-lui tranquillement pour le rassurer.

Prévenez vos enfants de ne pas le harceler pour ses premiers jours, et apprenez-leur le respect de l’animal. Après tout, eux-mêmes ne verraient pas d’un bon œil qu’on les prenne sans arrêt dans les bras, qu’on leur mette la tête à l’envers et qu’on leur tire les bras et les jambes dans tous les sens ! Les enfants à partir d’un certain âge (en général lorsqu’ils commencent à bien parler) comprennent très bien cette explication imagée et feront attention la plupart du temps. Mieux vaut ne pas laisser votre petit animal seul avec les enfants en bas âge, pour éviter que ceux-ci ne le malmènent de leurs mouvements brusques et non encore coordonnés.

Au besoin, s’il se montre trop effrayé, gardez-le en premier lieu dans une seule pièce, le temps qu’il s’habitue à ses nouveaux co-locataires et à sa nouvelle demeure. Vous pourrez les jours suivants lui ouvrir les autres portes de la maison. Mais il arrive parfois que le chaton ait envie de tout visiter sans tarder, et il marquera facilement tous les meubles de son odeur, en se frottant contre eux.

Si votre chat doit passer une partie de son temps dehors (parce que vous avez un jardin ou une cour où il pourra se dégourdir les pattes), ne le laissez pas sortir les premiers jours, car il aura d’abord besoin de laisser ses marques un peu partout dans la maison afin de facilement la retrouver après ses escapades. Il doit également comprendre que c’est vous qui le nourrissez, ce qui lui permettra de revenir plus facilement lorsque son estomac criera famine. N’oubliez pas de le vacciner avant de le laisser courir chercher querelle auprès de ses congénères de la rue.

a quoi pense - accueil

Envie de réagir, de commenter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s